Aller au contenu principal
  • Trop jeune pour lancer son entreprise ? Que du contraire !

Trop jeune pour lancer son entreprise ? Que du contraire !

  • Inexpérience, naïveté, manque de moyens… peut-on vraiment être trop jeune pour entreprendre ? Non ! Mieux vaut se lancer, croire en ses idées et apprendre.

Trop jeune pour lancer son entreprise ? Que du contraire !

1 min. de lecture
jeu 13/12/2018 - 14:23

« Tu es trop jeune pour te lancer, attends encore un peu ». Vous avez déjà (trop) entendu cette remarque de personnes prudentes ou plus âgées ? Qui dit qu’il faut un âge limite pour lancer son business ? Et si on est « trop » jeune, à quel âge ne l’est-on plus pour entreprendre ? 30 ? 35 ? 50 ? Bien sûr, vous ferez face à des challenges, mais c’est le cas pour tout entrepreneur, quel que soit son âga.

Vous manquez d’expérience ? Et alors ?

A peine diplômé, vouloir monter son entreprise ou sa start-up peut être impressionnant. Mais rien ne l’interdit. Il n’y a jamais de bon ou de mauvais moment pour lancer son business. Vous n’avez pas besoin de trois à dix ans d’expérience dans une entreprise pour pouvoir ensuite créer la vôtre. C’est sur le terrain, les mains dans le cambouis ou sur votre clavier, face à vos clients potentiels, que vous acquerrez de l’expérience. La meilleure des expériences. Ce qui compte, c’est avoir le bon projet, et la bonne idée.

Votre idée, la pièce essentielle de votre projet

L’âge n’est pas un problème. L’important est d’avoir une idée, et de pouvoir la mettre en place. Quel type de business souhaitez-vous mettre en place ? Quel produit ou service comptez-vous lancer mettre sur le marché ? Est-ce que vous répondez à une demande ou à un besoin à un besoin en proposant votre offre ? Voilà les questions que vous devez vous poser quand vous pensez à lancer votre entreprise, votre start-up ou vous lancer comme indépendant. Avez-vous besoin d’avoir 35 ou 40 ans pour répondre à ces questions ? Non. Et si vous vous trompez, ce n’est pas un souci non plus.

Vous avez tout le temps de vous tromper

L’avantage de l’âge, c’est de pouvoir foncer tête baissée dans votre projet. Qu’est-ce qui vous retient ? Pas d’enfants, pas de crédit… vous pouvez vous consacrer entièrement à votre business. Vous vous trompez ? Vous aurez toujours la possibilité de retomber sur vos pattes. Tanguy Goretti, co-fondateur de Djump et de Cowboy, a lancé sa première start-up à 22 ans seulement. « A la sortie de l’école, on n’a rien à perdre. Pas d’enfant, pas de prêt, pas de voiture. Cela ne coûte pas cher et on peut se permettre de se planter ». Et se planter, c’est revenir au premier point de cet article, se créer une expérience.

Ailleurs sur le web