Aller au contenu principal

La cassette audio est de retour : sortez le Walkman

  • On nous avait bien dit de ne jeter aucun vinyle, aucune VHS, aucune cassette audio. La production est relancée et les brocanteurs se frottent les mains. On croit rêver? Et pourtant !

1
minute
de lecture

La cassette audio est de retour : sortez le Walkman

1 min. de lecture
mar 14/05/2019 - 08:00

La progression des ventes de 23% aux États-Unis l'an dernier indique une tendance : la cassette audio suit le vinyle dans une volonté de retour vers l'objet physique, face à la dématérialisation progressive des contenus.

Récemment, des albums d'Indochine et de Phoenix sont sortis sur ce support, tout comme la BO du film Bohemian Rhapsody. C'est toutefois la série Stranger Things de Netflix qui semble avoir lancé le mouvement : flairant la bonne affaire, ses producteurs ont choisi de proposer la bande originale de la série sur cassette. Une stratégie logique, mais aussi l'occasion de monter en gamme au niveau des prix. Ainsi, la cassette audio est vendue 16 euros sur Amazon, soit 2 euros de plus... que le CD.

La bande-annonce de la saison 3 démarre d'ailleurs par un bon vieux radio-cassette.


BO de Stranger Things, saison 3

La cassette a ses défenseurs et... ses petits artisans

Le support n'est pas qu'un phénomène commercial articulé par Hollywood. Dès 2012, un collectif précurseur est né à Bruxelles sous la bannière DaddyK7. Sa mission ? Redonner vie aux "bonnes vieilles cassettes audio" et rappeler, comme le souligne son fondateur Henry Debay, que « la K7 est une source de joie et qu'il faut la protéger de la destructions  ». Des soirées sont même organisées.

Quant à la production des cassettes audio, elle fait désormais les affaires d'une petite entreprise française, Mulann. Depuis novembre, l'usine d'Avranches produit de nouveau la fameuse cassette audio des années 70 et 80, alors que la production avait été arrêtée il y a 20 ans. Cinq personnes ont été détachées pour cette nouvelle division, chargée de rendre aux bandes magnétiques (qui servent désormais aux tickets de métro ou aux péages) leur fonction audio. Mulann exporte déjà dans une trentaine de pays. Les cassettes, vendues 3,49€ l'unité, adoptent un design volontairement vintage : orange et noir, histoire de pousser le concept jusqu'au bout.

Ce que les spécialistes en pensent

Tempête passagère ou véritable retour à un son plus authentique ? Daniel Weiser, consultant et spécialiste hi-fi à Bruxelles prévient : « c’est comme pour le vinyle, tout dépend de la qualité des bandes évidemment. Si l’idée est d’écouler les stocks... avec des cassettes de mauvaise qualité, cela n’a pas beaucoup d’intérêt. Si par contre il y a un travail de qualité sur la bande pour obtenir un son de haute résolution, alors oui on y gagne. S’il y a un vrai retour de la cassette audio, il doit se faire sur la qualité des bandes magnétiques.  » Traduction : sinon, tout ceci n’est qu’une gigantesque opération de marketing et de décoration d’intérieur.

Retrouvez-nous aussi sur la page Facebook de Génération Le Soir