Aller au contenu principal

L’app Joyn Joyn devient Jeasy et reçoit 525.000 euros pour ses un an

  • Actu start-up

    L’assistant de mobilité urbaine, qui vous concocte le meilleur itinéraire d’un point A à un point B, souffle sa première bougie en changeant de nom et en augmentant son capital. 

1
minute
de lecture

L’app Joyn Joyn devient Jeasy et reçoit 525.000 euros pour ses un an

1 min. de lecture
mar 03/09/2019 - 11:50

Voitures, trottinettes, vélos partagés... Les alternatives au véhicule personnel se multiplient dans les centres urbains, facilitant une mobilité plus douce. Même si l’impact sur la congestion du trafic reste pour l’instant limité. Il faut dire qu’aucun de ses moyens de transport ne se suffit généralement à lui-même, la solution résidant surtout dans la possibilité de les combiner. Y compris avec les transports publics. 

C’est ce que propose l’application Joyn Joyn. Ou plutôt Jeasy désormais pour « Easy Journey ». Lancée en septembre dernier, l’assistant de mobilité urbaine, qui vous propose le meilleur itinéraire quelle que soit la solution de mobilité, change de nom et passe à vitesse supérieure.   

De nouveaux développements 

La start-up vient de lever 525.000 euros d’argent frais auprès de nouveaux investisseurs privés et publics (finance&invest.brussels, des business angels membres du réseau Be Angels, Securex, Bruno Vanderschueren). Objectif : développer la version 2 de l’app, prévue pour janvier 2020, et en assurer la promotion. 

Jusqu’ici, l’ex-Joyn Joyn a été téléchargée plusieurs milliers de fois dans sa version bêta. Une version qui sera enrichie donc : meilleure qualité et relevance des recommandations, personnalisation des conseils, et bien sûr utilisation de l’intelligence artificielle. « Le changement, pour être réussi, doit se faire graduellement et doit prendre en compte les préférences des utilisateurs. Cela inclut de tenir compte des véhicules personnels lors de nos recommandations. Il faut pouvoir offrir une solution qui présente le moins de contraintes possibles pour l’utilisateur », explique Sébastien Curnel, CEO de Jeasy. 

Un partenariat avec l’ULB 

Pour intégrer les algorithmes les plus efficaces dans l’application, les développeurs de Jeasy travaillent en étroite collaboration avec les chercheurs de l’équipe du professeur Hugues Bersini, le directeur du Laboratoire d’intelligence artificielle de l’ULB. 

« L'intermodalité se présente comme la solution, mais nécessite une recherche rapide et efficace par des algorithmes d'optimisation dans le fouillis incommensurable des possibilités (toujours en croissance). L'IA permet également de stocker les très nombreuses données d'usagers et de les exploiter afin de leur proposer des solutions encore plus adaptées », confie Hugues Bersini. 

Disponible pour l’instant à Bruxelles et Namur, l'app veut s’étendre à d’autres grandes villes belges et même européennes dans les mois à venir.