Aller au contenu principal

9 erreurs de management qui peuvent coûter cher

  • C’est de plus en plus une évidence : écouter ses collaborateurs exerce un impact positif sur leurs performances et leur engagement dans l’entreprise. Un paradigme trop souvent négligé par les managers. 

1
minute
de lecture

9 erreurs de management qui peuvent coûter cher

1 min. de lecture
lun 02/09/2019 - 10:58

Le constat est posé par le cabinet californien Glint : si les collaborateurs ont le sentiment que leur avis compte et qu’il se traduit par des mesures concrètes dans la conduite de la stratégie de leur entreprise, ils seront nettement plus motivés.  

La consultation régulière enclenche un processus continu de feedback, qui entraîne dans son sillon une plus grande cohésion des équipes. Un dialogue ouvert et constructif se traduit par des bénéfices à trois niveaux : la performance, l'engagement et la fidélisation.  

Feedback, discussion et action : le cercle vertueux 

Le chemin du changement nécessite un plan d'action à la fois compréhensible et concerté. Un manager soucieux de la réussite doit effectuer des enquêtes de manière régulière auprès de chaque équipe.    

Feedback, cercle vertueux

Pour que la dialogue porte ses fruits, les dirigeants doivent se l’approprier. Ce sont eux qui connaissent le mieux leurs équipes. 

Les erreurs les plus courantes  

Glint relève 9 obstacles réguliers sur la route du changement. Ils doivent être pris en compte dès le départ par les managers, avec l'aide des ressources humaines.   

1. Passer immédiatement à l’action sans impliquer son équipe ; 

2. Rester bloqué au stade de l’analyse sans pouvoir agir sur la base des informations recueillies ; 

3. Se sentir personnellement visé par les résultats des enquêtes ; 

4. S’égarer dans le négatif ; 

5. Privilégier les commentaires des enquêtes aux notes quantitatives ; 

6. S’en tenir aux seuls commentaires pour essayer d’identifier qui a dit quoi ; 

7. Imputer la faiblesse des notes à des facteurs conjoncturels ; 

8. Se focaliser sur les notes plutôt que d’étudier des mesures concrètes ; 

9. Vouloir améliorer trop de points du plan d’action en même temps. 

Les résultats des enquêtes doivent être abordés sans affect, avec une distance absolue. D'où l'intérêt de collaborer avec les RH. Il convient de considérer le feedback comme une opportunité de changement plutôt qu'une attaque personnelle. Tenir compte des remarques permet de s'en servir et d'en retirer des bénéfices.   

Pour Glint, « une des principales raisons expliquant le manque d’action des managers est qu'ils ont trop de priorités. » Le point 9 est essentiel : manager(s) et équipes doivent en effet embrasser un seul objectif à la fois pour maximiser les chances d’amélioration à long terme.