Aller au contenu principal

La plateforme Look&Fin passe à la vitesse supérieure

  • Actu startup

    La fintech, spécialisée dans le crowdlending, vient de réaliser une deuxième levée de fonds. Elle a récolté 6 millions d’euros pour accélérer son développement en Belgique et à l'étranger.

1
minute
de lecture

La plateforme Look&Fin passe à la vitesse supérieure

1 min. de lecture
jeu 17/10/2019 - 12:35

Sept ans après sa création, Look&Fin est désormais bien connue des PME. Via sa plateforme, la fintech permet à ces dernières de souscrire un crédit auprès d’investisseurs (privés et publics) en mal de rendement. 

Jusqu’ici, Look&Fin revendique 70 millions d’euros de crédits octroyés à 230 sociétés. Un bilan qu’elle veut plus que quadrupler d’ici trois ans. Raison pour laquelle elle vient de lever 6 millions d’euros. 

« Notre objectif est à présent de devenir la solution incontournable du crédit 100% digital et non bancaire pour les PME, quels que soient leur taille, leur besoin ou leur secteur, explique Frédéric Lévy Morelle, Fondateur et CEO de Look&Fin. Nous recherchions pour cela des investisseurs aux profils et réseaux complémentaires, capables de nous accompagner dans la durée et dans le développement de nos activités. » 

De nouveaux soutiens 

Les actionnaires historiques, qui avaient déjà investi 3 millions en 2016, ont remis la main à la poche. Mais surtout, de nouveau investisseurs sont entrés au capital : finance&invest.brussels, l'organisme public qui soutient financièrement les PME à Bruxelles, ainsi que plusieurs entrepreneurs à succès.  

C’est le cas de Thibaud Elzière, le cofondateur du startup studio eFounders : « dans un monde où tout est instantané, le dirigeant d’entreprise doit pouvoir souscrire un crédit comme il achète un produit ou un service sur internet. Look&Fin est l’acteur qui s’inscrit pleinement dans cette mouvance en proposant aux PME une solution de crédit telle qu’on aimerait la voir pensée et pratiquée. » 

200% de croissance par an depuis 4 an 

Look&Fin revendique aujourd’hui 85% du marché belge du crowdlending. Mais la société bruxelloise est aussi active au Luxembourg et en France. Sur sa plateforme, les PME peuvent emprunter entre 50.000 et 5 millions d’euros, ce crédit pouvant aussi servir de levier auprès des acteurs financiers plus traditionnels pour obtenir d’autres fonds. 

Quant aux investisseurs, ils peuvent espérer, d’après la fintech, un rendement annuel supérieur à 5% dans la très grande majorité des cas. Sur les 70 millions d’euros prêtés depuis 2012, 30 ont déjà été remboursés.