Aller au contenu principal

Financer votre start-up grâce au bitcoin ? Attention !

  • Avec le développement des cryptomonnaies, une nouvelle forme de financement est née : l’ICO (Initial coin offering). Mais la solution n’est pas sans risque, chiffres à l’appui.

1
minute
de lecture

Financer votre start-up grâce au bitcoin ? Attention !

1 min. de lecture
jeu 21/02/2019 - 12:17

Pour attirer les investisseurs extérieurs, on connaissait la traditionnelle entrée en bourse, aussi connu sous l’acronyme IPO (Initial public offering). Mais, avec l’avènement des monnaies virtuelles, un autre type de levée de fonds a fait son apparition mi-2016 : l’ICO (Initial coin offering). Toute entreprise, la plupart du temps des start-up, peut ainsi se financer via l’émission de tokens (jetons digitaux), qui s’échangent ensuite sur des plateformes de cryptomonnaies.

Les opérations du genre se sont multipliées à mesure que la frénésie du bitcoin gagnait du terrain, permettant à des sociétés souvent inconnues de lever parfois plus d’un milliard de dollars. Le tout, rapidement et sans aucun contrôle, puisque le secteur n’est pas réglementé. Pour les start-up, toujours à la recherche de flexibilité, l’option a vite été considérée comme une aubaine. Sauf que depuis, le soufflet est bel est bien retombé. Des gains impressionnants ont certes été enregistrés par les sociétés et les investisseurs mais les chiffres témoignent aussi de risques importants.

 

Financer votre start-up grâce au bitcoin ? Attention !