Aller au contenu principal
  • networking US

Networking aux Etats-Unis : comment éviter le faux pas ?

  • Traverser l’Atlantique est souvent une opportunité de faire grandir son business. Mais débarquer au pays de l’Oncle Sam ne se fait pas n’importe comment. Il y a des règles, surtout dans le petit monde de la tech !

2
minutes
de lecture

Networking aux Etats-Unis : comment éviter le faux pas ?

2 min. de lecture
lun 14/10/2019 - 11:13

Dans un pays aussi vaste et parsemé de mégalopoles, créer son propre réseau est essentiel. Les mises en relations par email ou « introductions » sont une des clefs pour réussir son entrée dans le monde du travail, lever de l’argent pour sa startup, ou encore trouver des partenariats. Il est donc essentiel d’y mettre les formes. C’est même devenu un art en Californie, en particulier dans le monde de la Tech. 

Tout vient à point... 

Première chose importante à signaler : faire une mise en relation prend du temps si vous souhaitez bien la réaliser, c’est-à-dire choisir les bonnes personnes à mettre en contact, s’assurer que cela ne les dérangera pas. Les parties impliquées doivent y voir un certain intérêt commun, qu’il soit purement business ou que celles-ci puissent s’apporter une expertise ou un retour d’expérience. 

En Europe, appeler à l’aide peut souvent être considéré comme une faiblesse. Aux Etats-Unis, pas du tout. C’est même très bien vu, cela montre votre niveau d’implication et de curiosité.  

Afin de faire gagner du temps à la personne à qui vous allez demander une introduction, il est habituel de créer un contenu d’email qui pourra être « transféré », ou au moins réutilisé facilement. Pour plus de facilité, ce contenu devra être en langue anglaise afin d’optimiser sa circulation.   

Que faut-il absolument préciser dans le contenu de votre email ? 

  • le nom de la personne avec laquelle vous souhaitez rentrer en contact 
  • la raison de cette demande : retour d’expérience, levée de fonds dans le cadre de votre croissance, demande de partenariat, le but étant d’être clair et direct 
  • votre situation, votre parcours, en quelques lignes 
  • une proposition d’appel pour en discuter 
  • vos contacts : email, téléphone, site web, lien LinkedIn… 
  • éventuellement, une présentation de vos activités appelée aussi deck ; celle-ci peut être fournie également après le contact initial 

Que faire lorsque la mise en relation a été effectuée par votre contact ? 

  • répondre dans les 24h maximum. Il est de coutume de respecter ce délai qui montre le respect et l’intérêt que vous avez pour la personne que vous souhaitez contacter. Si vous deviez malheureusement dépasser ce laps de temps, expliquez en deux mots quelle est la raison de ce retard. 
  • dans votre email de réponse, remerciez la personne qui vous a fait la mise en relation et placez-la en « bcc ». Cela lui permettra de vérifier que la mise en relation a fonctionné et que vous respectez son temps et la quantité d’emails reçus dans sa boîte à messages. 
  • si la personne avec qui vous avez été mis en relation ne répond pas, assurez un suivi dans les six à sept jours après l’email initial.  

Enfin, n’oubliez pas d’être toujours le plus reconnaissant possible dans vos échanges. Après tout, vous êtes demandeur, et puis c’est toujours agréable de recevoir des demandes bienveillantes. 

Certains clubs d’entrepreneurs proposent également des services de mise en relation. Les plus : les contacts sont alors qualifiés et vous avez un intermédiaire qui assure la connexion. Vous gagnez donc en temps et en efficacité. Mais ces cercles très privés sont généralement payants et accessibles uniquement par cooptation.