Aller au contenu principal

J'aurais pas dû... «Faire trop vite confiance»

  • On ne présente plus Ibrahim Ouassari, cofondateur, avec Julie Foulon, de MolenGeek, incubateur de start-up, centre de formation au coding et espace de co-working, qui ambitionne de transformer le quartier du canal en Silicon Valley belge. Depuis qu'il a quitté l'école à 13 ans, Ibrahim a eu un parcours atypique et parfois chaotique. Il nous explique sa plus grande erreur dans son projet le plus célèbre : faire trop vite confiance quand il s'agit de déléguer.

1
minute
de lecture

J'aurais pas dû... «Faire trop vite confiance»

1 min. de lecture
jeu 04/10/2018 - 11:51

« Je n'aurais pas dû faire confiance trop rapidement. On a grandi en quelques mois et j'ai eu besoin de déléguer assez vite. Mais je n'ai pas pris le temps de contrôler ou de valider les compétences de certains collaborateurs, et surtout vérifier qu'ils avaient bien compris l'enjeu de la mission confiée. Par exemple, j'ai demandé à un gars de suivre un projet pour un gros client partenaire. Pour moi, tout semblait logique, tout était évident. Mais mon collaborateur n'a pas osé venir me voir quand il a rencontré des problèmes, il a pris du retard, il a laissé les choses traîner jusqu'à ce que le partenaire m'avertisse, mais il était déjà trop tard.



J'aurais dû faire en sorte qu'on soit sur la même longueur d'onde dès le début et poser des conditions claires. J'aurais dû aussi accorder plus de temps pour bien expliquer l'enjeu de la mission, m'assurer que cela a été bien compris. Les collaborateurs ont besoin de comprendre les perspectives, l'intérêt d'un projet précis sur le développement futur de MolenGeek. Certains clients sont de potentiels partenaires à long terme, de façon permanente, cela peut générer de nouveaux emplois. On ne peut surtout pas les décevoir sur une première mauvaise expérience.

J'avais moins ce problème quand j'étais consultant, je gérais aussi moins de personnes en direct. Ici, il y a 17 personnes, dont 9 à 10 temps pleins. Aujourd'hui, j'essaye de prendre plus le temps, je m'implique davantage et j'accompagne le projet au début, je vais aux premières réunions, pour créer une relation de confiance, pour qu'on sache qu'on peut venir me voir facilement dès qu'il y a un souci. »

Ailleurs sur le web